Détail du produit

KILL OR BE KILLED T01

Code EAN13 : 9782413002369

Prix unitaire (TTC)

17.05 €



Disponible

Auteur: BRUBAKER/PHILLIPS

Résumé :

Après une tentative ratée de suicide, Dylan est sauvé par un démon, qui lui propose un marché. Il doit assassiner au moins un salopard par mois afin de gagner le droit de survivre. Et bien entendu, comme tout tueur, il va devoir pratiquer son premier assassinat, ce qui s'avère plus difficile que prévu… De plus, il se débat pour cacher ce secret qui met lentement sa vie en miette, ainsi que celle de ses proches.
Code EAN13 9782413002369
Auteur BRUBAKER/PHILLIPS
Éditeur DELCOURT
Genre Comics
Date de parution 24/01/2018
Support Broché
Description du format Version Papier
Poids 660 g
Hauteur 283 mm
Largeur 190 mm
Aucun événement lié à cet article
Un thriller psychologique sombre aux abords du fantastique
Note

Kill or be Killed, scénarisé par Ed Brubaker (Catwoman, Daredevil, X-Men) et dessiné par Sean Philipps (Criminal, Marvel Zombies, World War Hulk), c'est l'histoire de Dylan, un jeune étudiant de 28 ans un peu paumé, amoureux de la copine de son colocataire et dégouté par l'humanité. N'en pouvant plus de sa vie, le jeune homme décide d'en finir en sautant d'un immeuble. Mais pendant sa chute, Dylan se rend compte qu'il ne veut pas mourir. Il s'accroche à tout ce qu'il peut pour survivre et arrive miraculeusement en bas sans une égratignure. Toutefois, la nuit suivante, un démon vient lui rendre visite : s'il est encore en vie, c'est grâce à lui, et, s'il veut le rester, Dylan devra chaque mois tuer une personne. Forcément, le jeune homme n'y croit pas. Mais fin du mois, la maladie le prend et son état s'aggrave de plus en plus. Dylan n'a plus le choix : il va devoir tuer !

"Kill or be Killed" est une série en 4 tomes qui traite de la thématique du justicier de manière très sombre et ironique. Ce que j'aime particulièrement dans cette série, c'est la narration : l'histoire est racontée par Dylan avec son cynisme, ses ténèbres intérieures et son propre sens de la justice. Le jeune homme est souvent confus, ce qui fait que l'histoire n'est pas toujours chronologiquement racontée et des événements aperçus dans le tome 1 peuvent être expliqués et revus dans le tome 3. Mais ne vous en faites pas, cela n'ajoute que plus de profondeur au narrateur et la lecture reste parfaitement compréhensible.

Un deuxième point fort pour moi de cette série vient de son ambiance visuelle. Le dessin de Sean Philipps, associé à la couleur d'Elisabeth Breitweiser, s'accorde parfaitement à la vision intérieure du narrateur. L'homme étant constamment dans les ténèbres, le dessin est donc très noir avec des couleurs désaturées, peu nuancées. Les verts, rouges et bleus sont fades, comme en accord avec l'âme du héros. Enfin, comme Dylan est un narrateur très présent, la mise en page est faite de manière à pouvoir, dans certaines situations, plonger le lecteur dans le même état d'esprit que son narrateur et ce par un système de larges bandes blanches prenant toute une partie extérieure de la page pour mettre en avant le texte, tandis que le dessin au centre illustre ses propos. Ces bandes blanches servent à souligner le contraste entre l'état d'esprit du héros (méthodique, détaché, cynique) retranscrit en texte et la violence extrême de l'image (souvent un meurtre).

Enfin, la question que l'on se pose tout au long du récit, c'est : "Est-ce que tout se passe dans sa tête ou ce démon existe ?". D'abord thriller psychologique, la série flirte systématiquement avec le fantastique, si bien que le lecteur se trouve aussi paumé que son narrateur. On est entrainé dans une spirale de violence et de ténèbres petit à petit, nous questionnant nous-mêmes sur ce que nous ferions à sa place. Forcément, s'il veut survivre, il doit tuer. Mais, et si Dylan était juste en train de sombrer dans la folie ?

Une série en 4 tomes à découvrir absolument pour ceux qui aiment les thrillers psychologiques sombres interrogeant la thématique du justicier avec violence et cynismes. Et pour ceux qui connaissent et apprécient déjà, je ne peux que conseiller "Fondu au Noir" par le même duo Brubaker/Philipps : un oneshot dans le style "roman noir" sur le meurtre d'une starlette dans le Hollywood des années 50 et sa chasse aux communistes. Une autre pépite !

Merci à tous de m'avoir lu et prenez soin de vous !

Julie