Détail du produit

DIE T01: MORTELLE FANTASY (PRIX DE LANCEMENT 10 EUROS PENDANT 3 MOIS)

Code EAN13 : 9782809490848

Prix unitaire (TTC)

10.35 €



Disponible

Auteur: GILLEN/HANS

Résumé :

En 1991, six adolescents se retrouvent chez leur Maître de Jeu et jouent à un jeu de rôle fantastique... mais disparaissent sans laisser de traces. Deux ans plus tard, cinq d'entre eux sont de retour. Près de trente ans ont passé et il est temps pour ces adultes de reprendre la partie : le jeu n'en a pas fini avec eux. Kieron Gillen (Dark Vador) et Stéphanie Hans (Avengers Origins) collaborent de nouveau après Journey Into Mystery, Angela et The Wicked The Divine pour leur première série indépendante qu'ils ont imaginé ensemble.
Nous plongeons dans l'univers des Jeux de Rôles (façon Dungeons & Dragons), un loisir plus à la mode que jamais. Ce récit, qui évoque une version sombre et violente de Jumanji, a reçu des critiques dithyrambiques et un accueil chaleureux du public : meilleure vente pour une nouvelle série et sixième meilleure vente de l'année en 2019 aux Etats-Unis.
Code EAN13 9782809490848
Auteur GILLEN/HANS
Éditeur PANINI
Genre Comics - Comics
Date de parution 02/09/2020
Support Broché
Description du format Version Papier
Poids 708 g
Hauteur 266 mm
Largeur 180 mm
Épaisseur 15 mm
Aucun événement lié à cet article

Nouvelle chronique aujourd'hui écrite par Julie, sur le comics DIE !

Imaginez un mélange entre "ça" de Stephen King et "Jumanji", associé à un dessin rappelant les "Requiem, chevalier Vampire" d’Olivier Ledroit, et vous aurez un aperçu de DIE.

Scénarisé par Kieron Gillen (Star Wars) et dessiné par Stéphanie Hans (The Wicked + The Divine, Batwoman), DIE commence son récit en 1991 où des adolescents se réunissent pour jouer à un jeu de rôle. Ils sont six : Dominic, le héros de l’histoire, sa sœur Angela, son meilleur ami, Solomon, Matthew, l’étudiant intelligent, Chuck, le comique déjanté et enfin Isabelle, la rebelle rentre-dedans. Solomon, le maître du jeu, a inventé l’histoire pour l’anniversaire de Dominic et distribue à chacun un dé. Mais lorsqu’ils lancent la partie, les 6 ados sont projetés dans le monde de DIE. Deux ans plus tard, seuls 5 parmi les 6 joueurs reviennent. Solomon a disparu, mais aucun d’eux ne peut parler de ce qui est arrivé.

Vingt-cinq ans plus tard, le jour de l’anniversaire de Dominic, le dé de Solomon réapparaît. Et si Solomon n’était pas mort ? Pour le retrouver, Dominic, Angela, Matthew, Chuck et Isabelle retourneront à DIE ! A leurs risques et périls…

Au premier abord, ce qui m’a attiré avec ce Comics, c’est le dessin. Stéphanie Hans a un trait magnifique, couplé à une surabondance de couleurs rouge, blanc et noir particulièrement contrastés, rappelant les Requiem d’Olivier Ledroit. Le rouge sanguin, présent dans le monde de DIE ou lorsqu’on en fait référence, confère à cet univers une ambiance malsaine, violente, malaisante, qui nous donne tout sauf envie de nous retrouver coincé là-bas. Chaque page est presque un chef-d’œuvre et mérite d’être lue pour le plaisir de la contempler.

Au niveau de l’histoire, l’univers devrait ravir tous les amateurs de jeu de rôle d’abord, et de Fantasy ensuite. Le monde de DIE a cette particularité d’être composé de tous les univers existants, et de s’adapter selon l’imagination de son maître du jeu. On y retrouve ainsi une multitude de références (que les auteurs ne cachent pas) : Terry Pratchett avec le Disque-Monde, Tolkien évidemment, et même Nausicaä de Miyazaki ou encore le manga Gunnm. Mais le monde de Die n’a rien d’amusant : il est cruel, violent, infesté de créatures appelée « les Déchus ». Le premier tome ne s’appelle pas Mortelle Fantasy pour rien !

Et pour ce qui est du jeu de rôle en lui-même, j’ai trouvé l’ensemble des classes de personnages très originales : de la dictatrice capable d’influencer les autres par l’énonciation de lois inéluctables, au fou qui, plus il fait de choses stupides, plus il a de chance de survivre, en passant par le maître du jeu qui a lui-même un personnage jouable, le maître, pouvant influencer les règles même de l’univers sous certaines conditions.

Pour tout vous dire, une fois la lecture de ce premier tome terminée, j’ai tout de suite voulu essayer le jeu de rôle. Kieron Gillen en a d’ailleurs créé les règles sur le site Die Comic. Prendrez-vous le risque ?

Merci de m'avoir lue !

Julie