Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

BALLADE POUR SOPHIE

Code EAN13 : 9782889369874

Auteur : CAVIA/MELO

Éditeur : PAQUET


   Disponible
Résumé :

L'histoire de 2 pianistes pris dans les aléas historiques des années 1930 à 1970 en France. Deux personnes que tout oppose : l'un connaitra le succès et la gloire, l'autre restera à jamais obscur. Un roman graphique en hommage à la musique, par Filipe melo, scénariste, réalisateur de films... et pianiste professionnel.
  • Code EAN13
    9782889369874
  • Auteur
  • Éditeur
    PAQUET
  • Genre
    Bandes Dessinées
  • Date de parution
    13/01/2021
  • Support
    Relié
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    976 g
  • Hauteur
    242 mm
  • Largeur
    170 mm
  • Épaisseur
    33 mm
Aucun événement lié
De la fantaisie et de l'émotion

C’est le moment de se détendre et de profiter d’un peu de répit. Parce que nous avons tous besoin de belles histoires, restons dans le ton de "Malgré tout", et permettez-moi de vous présenter "Ballade pour Sophie", de Filipe Melo au scénario et de Juan Cavia au dessin. Ce spectacle vous est offert par les éditions Paquet.

Adeline Jourdain est une jeune journaliste du journal "Le Monde" qui souhaite interviewer le pianiste de renommée mondiale Julien Dubois, plus connu sous le nom de Eric Bonjour. Impressionné par la ténacité de la jeune fille, le vieil homme irascible et malade accepte alors de raconter son histoire, depuis son enfance et son premier concours de piano jusqu’à la fin brutale de sa carrière. Mais surtout l’histoire de sa rivalité avec Frédéric Simon, le plus grand pianiste que le monde ait jamais connu selon lui, son obsession de toujours, mais qui restera à jamais méconnu du grand public. Un pianiste dans la lumière et l’autre dans l’ombre. Ainsi commence le récit de deux vies.

"Ballade pour Sophie" présente une histoire forte en émotion où chaque personnage aura une place importante et une personnalité qui lui est propre. L’histoire se divise en deux récits complémentaires. On a d’abord la narration de Julien : l’histoire de sa vie. Au fur et à mesure du récit, on se rend compte que le pianiste influence la narration par l’image qu’il a de sa propre personne. Ses souvenirs ne sont pas toujours fiables, fortement imprégnés par ses sentiments. Cela peut donner des moments assez étranges flirtant avec un fantastique qui tient sans doute plus du fantasme, sans jamais le confirmer comme tel. Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher la surprise.

Quant au deuxième récit, c’est celui qui se déroule dans le présent, en parallèle à celui raconté par Julien. On découvre ainsi que chaque personnage a son histoire : Adeline, Marguerite (la dame qui s’occupe de Julien) et même le chat, Maurice, auront droit à un petit chapitre qui approfondira encore plus le récit et renforcera notre attachement pour chacun d’eux. On vivra avec eux des histoires touchantes, des rencontres, jusqu’à la révélation de la fin qui donnera tout son sens au titre de la BD.

Toute cette histoire s’accompagne d’un dessin pour le moins exceptionnel. Les visages des personnages expriment la personnalité de chacun : Adeline a un visage doux aux traits fins à l’opposé de celui de Julien Dubois avec ses pommettes saillantes et son menton pointu. On verra les traits du pianiste évoluer en parallèle à sa personnalité au fur et à mesure qu’il raconte son histoire. Les joues rondes de Julien enfant et adolescent accompagnent sa naïveté et sa gentillesse, et plus il grandira, plus ses traits se marqueront par la morosité due à ses déboires jusqu’à devenir ce vieil homme rêche et morose, tout en angles et en bosses. Fait amusant : comme l’histoire est racontée par le personnage, le dessinateur peut se permettre quelques fantaisies. Monsieur Triton par exemple, à la fois impresario et beau-père de Julien, se voit affublé d’une tête de bouc, parce que c’est ainsi que le pianiste se le représente dans ses souvenirs.

Je pourrais également parler des décors ultra détaillés, ainsi que de l’ambiance des couleurs en accord avec les sentiments du pianiste, mais je préfère vous laisser découvrir en image.

Et si vous désirez prolonger le plaisir, sachez que la “Ballade pour Sophie” (non pas la BD, mais la composition de Julien) est une véritable partition pour piano, composée pour la BD par le scénariste, Felipe Melo.